• Citation

    "Si tu ne peux rien leur vendre, alors tue-les" Blaroth, seigneur phénix
  • Bad move…

    “En guise de serpent, vlaitre, vous allez vous retrouver à jouer contre des voitures playmobil. J'ai même le camping car. - Je préfèrerais ça a subir un nouveau camouflage arc en ciel”
  • Sondage

    Les Space Marines sont-ils des couards?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Opération V…. V….. – 10 – Retour vers le futur

Posté par Pierre2.0 le 11 juin 2011

« J’AI RISQUE MA VIE POUR RAMENER UNE POUBELLE ET UN OURS! »
Là encore, Edouard se forçait à hurler dans son miroir. Cette simple phrase avait des vertues thérapeuthiques. Elle lui permettait de ne pas sombrer dans la folie qui consistait à croire que tout ceci n’avait été qu’un rêve.

Il n’empêche qu’il lui suffisait d’aller au mess de l’Elco pour s’en apercevoir. Si la Poubelle n’avait été que source de dédain pour la plupart des zoneilles – à l’exception de l’Avatar – Lord Bear Bearington était devenu la coqueluche des Banshees et de la branche gay du mouvement. Sa fourrure sans doute leur évoquait quelque réconfort enfantin.

Et voilà qu’on se retrouvait de nouveau devant cette porte scintillante, à l’orée de la démence.

Cette fois, le Prophète de l’ombre avait été directif…directive…. Edouard, ses Archontes, l’Avatar et les Rangers, et c’était tout. Edouard ne doutait pas qu’une fois de plus on pourrait rentrer avec son intégrité corporelle. Mais l’intégrité psychique….?
Edouard s’était surpris ce matin à lancer une attaque mentale contre son miroir.
Combien de temps durerait cette farce?

——————————–

Désorientation. Un tentacule violet riait en clamant qu’il serait maître du monde. Tourbillon.

Atterrisage. Dans une clairière, à l’orée d’une forêt cette fois.
Brise fraîche.
Odeur de fleurs.

L’Avatar de Kulepsus, lors de son « atterrissage », avait déjà commencé à mettre le feu à l’herbe. Il éteignait les flamèches à grands coups d’épée.

« Prophète, ce monde a l’air d’une grande beauté. Des êtres exquis doivent habiter un tel havre de paix. »
Edouard l’avait toujours pensé : un jeune archonte est une victime née.

 


Avant l’expérience du combat, des boyaux éclatés, des tisseurs de mort découpant leurs victimes, les archontes étaient régulièrement grisés par leurs nouveaux pouvoirs et leur « beauté ». La pénurie en vétérans ces derniers temps faisait qu’on avait dû former vite fait mal fait plusieurs candidats, et des stagiaires à peine sortis de leur école psy occupaient à présent des postes de titulaires.
« Regardez ces arbres, sentez ces courants d’air frais, humez ces fragances subtiles…. quel monde d’une grande harmonie! »
« AAAAAATTCHHHAAAAAAA!!!!!!!!! »
Un jet de flamme qui n’avait rien à envier aux armes lourdes de l’Empire jaillit des narines de l’Avatar et roussit la tunique d’Edouard.
« DESOLE…… ALLERGIE… »
Record battu. Il avait fallu moins de 5 secondes pour se faire attaquer cette fois. Et par ses propres troupes.

Les Rangers semblaient totalement dans leur élément en revanche.
Le Ranger carotte avait distribué ses consignes.
« Ah! Enfin un milieu naturel. Champignon, à l’orée du bois. Madame Souris, enfouissage dans ce petit trou. Père Noël, assis sur un rocher l’air d’avoir mal aux pieds. Poulet Azur, en train de picorer à 50 mètres. Et MOI : au milieu du potager! Surtout, n’ayez l’air de rien si vous rencontrez des autochtones. Rappelez-vous : étranger = danger. »
Edouard trouvait cavalier cette manière de se disposer en rompant volontairement la cohérence de l’unité, m’enfin, après tout, on était pas dans son monde, alors….
Pendant ce temps, les Archontes étaient en train de confectionner un mouchoir géant pour l’Avatar, qui redoublait d’éternuement. Un novice lui avait lancé un sort de « Bravoure contre les pollens » tandis qu’un autre s’évertuait à attaquer une à une chaque fleur du champ avec sa lance chantante. Au moins, les pouvoirs psy avaient l’air de fonctionner…
Toujours cette impression d’irréalité.

———————

Voilà bien dix minutes qu’on stationnait dans cette plaine fleurie, et rien, absolument rien, ne venait troubler la « quiétude » de l’expédition. Par deux fois déjà, on avait juste dû rester en place, et les alliés étaient quasiment tombé dans les bras. Avec leur lot de missiles et de munitions. Le Prophète de l’Ombre avait bien sélectionné le lieu. Mais cette fois, il s’était planté.
« Vos rangers n’aperçoivent rien? »
Le ranger carotte était droit comme un « i » dans sa cape orange, avec ses feuillages dressés sur la tête. Edouard n’avait jamais vu de carotte géante, mais il était peu probable qu’elle ait un quelconque rapport d’apparence évidente avec le sniper.
« Surtout ne me répondez pas! »
Le ranger carotte marmonna entre ses lèvres pincées : »che ne peut pas fou répondre, je risque de briser ma couferture. »
Edouard eut un blanc. Une sorte de gel mental. Pas plus d’une seconde, mais quand même…
« Oui…. en même temps, comme vous êtes au milieu de notre groupe, à deux pas d’un Avatar en fusion qui éternue toutes les 15 secondes, côté discrétion, on fait mieux, non? »
« Ch’est une quechtion de métier. Paccher inaperchu en toute chirconchtanche. »
Edouard posa ses mains sur ses hanches.
« En même temps, quand je vous dis « Vos rangers n’aperçoivent rien », c’est une version polie pour vous donner un ordre, alors vous n’attendez pas trois plombes pour répondre »
Le ranger carotte sembla retrouver sa mobilité, et tourna sa tête vers Edouard.
« Un ordre? Vous voulez dire…. « vos rangers n’aperçoivent rien », vous nous ordonnez de faire comme si on apercevait rien…? »
Allons bon.
« Non, je vous dis « vous n’apercevez rien », ce qui est une question pour savoir si vous avez repéré quelque chose, un danger quoi!
- Mais, vous avez dit que c’était un ordre…
- BON SANG! Je vous ORDONNE de me DIRE si vous VOYEZ QUELQUE CHOSE! C’est plus clair comme ça?
- Ah, là oui. Je pense qu’il vous faut travailler vos consignes, chef, vous voyez, car sur un truc simple, on peut mal interpréter. »
Je t’en foutrais, moi, des « interpréter ». « ALORS?
- Un moment, M. Ultran. »
Le ranger carotte lança une communication vers ses rangers.
« Mme Souris, RAS…… Noël, RAS….. Poulet Azur…. RAS….. Champignon….
Ah! Il semble qu’il y ait quelque chose.
- Il voit quelque chose?
- Non, rien.
- Comment ça, il ne voit… rien?
- Non, il ne voit pas rien. Il voit certainement quelque chose, mais rien.
-… MAIS ENFIN, il ne peut pas voir quelque chose et rien!
- Non… rien, c’est à dire qu’il ne répond pas!
….
- QUOI? Mais où est-il? »
Edouard fit volte face et sursauta lorsqu’il se retrouva face au chapeau d’un champignon vénéneux.
« Ranger Vénéneux au rapport!
- Mais enfin, trancha Edouard, qu’est-ce que vous faites là? »
Le ranger carotte fit un clin d’oeil à Edouard l’air de dire : « il est fort non, on ne s’était même pas rendu compte qu’il était derrière nous. »
« - Oui. Faites votre rapport mon vieux : comment se fait-il que vous ayez abandonné votre poste de surveillance. »
Le champignon se mit au garde à vous. Un champignon au garde à vous. Edouard se demandait s’il avait déjà vu quelque chose de semblable dans sa longue expérience, mais non. Ce serait sans doute à ajouter à ses souvenirs les plus affligeant. L’immortalité ne protégeait pas contre ce genre de chose.
« J’étais tranquillement en poste de surveillance active lorsque j’ai été délogé subrepticement par une menace proche.
- C’est à dire?, railla Edouard. Une mouche vous tournait autour? »
Le champignon cilla mais resta digne dans sa posture de garde à vous avec un chapeau grotesque.
« Eh bien, répondez au prophète mon vieux!
- J’ai été chargé par une vingtaine de rhinocéros en furie.
- Une …. vingtaine de rhinocéros… en furie? »

Effectivement, provenant de la forêt, une nuage de poussière colossal se soulevait de la clairière laissant apparaitre les pachydermes cornus.
« BON SANG, MAIS VOUS N’AURIEZ PAS PU NOUS PREVENIR PLUS TÔT ???
- Vu la gravité de la menace, j’ai préféré vous faire un rapport en personne. »
Edouard fut pris d’une forte envie de lui coller une soufflante, mais l’urgence était ailleurs. La baffe attendrait.
« ALERTE! ATTAQUE FRONTALE! »
Aussitôt les trois archontes se mirent en position. Un d’entre eux invoqua un brouillard de dissimulation tandis qu’une lance chantante vola vers les mammifères féroces… qui la piétinèrent sans autre forme de procès….
Edouard tenta une attaque mentale, mais il s’avérait qu’il ne trouvait pas vraiment « d’esprit » à vaincre. Inutile. Il se prépara à tenter une tempête surnaturelle
« LAISSEZ-MOI FAIRE! » gueula l’Avatar de Kulepsus.
La statue fumante posa son gros mouchoir ignifugé et brandit sa grosse épée vers la menace de poids qui n’était plus qu’à 30 mètres. La « Mort Hurlante » se mit à crépiter d’une énergie rougeâtre, et un trait fumant en jaillit, fauchant d’un seul coup trois énormes bêtes.
L’Avatar se repositionna et tira une seconde, puis une troisième fois.
Il restait la moitié des rhinos, mais ils n’était plus qu’à 10 mètres, quand on frappa sur l’épaule d’Edouard qui sursauta.
« Grand Prophète? » C’était le ranger carotte.
« Quoi?
- Rangers au rapport, Grand Prophète.
- Qu’est-ce qu’il y a, CRETIN! Vous ne voyez pas qu’on est attaqué?
- Justement. Je vous informe que nos tirs de snipers sont sans effet sur les assaillants.
- MAIS CASSE-TOI DE LA, CONNARD! »
Edouard se retourna. L’Avatar avait quasiment fait tout le travail, mais trois rhinos étaient maintenant sur eux. L’Avatar envoya tournoyer le premier avec un gros coup de pompe en fusion. (« Mais pourquoi ne se sert-il pas de sa grosse épée au contact », pensa Edouard), quand au second, il fut soufflé par un destructeur appuyé par deux épées sorcières. Les jeunes se battaient bien, c’était déjà ça. Edouard eut juste le temps de lancer une mini-tempête surnaturelle qui réorienta l’animal en sens inverse, donnant le temps à l’Avatar de le cramer avec un éternuement ravageur….

« Rangers mirages au rapport, la menace a été supprimée.
- Pas grâce à vous, morpions! » cingla Edouard. Il se prépara à lancer sa mirnoufle, mais ce fut Mme Souris qui surgit d’on ne sait où, sous le regard admiratif - ils sont fort quand même - de leur chef.
« Ranger Mme Souris au rapport. Nous sommes attaqués par des abeilles et des libellules. »
Edouard plissa les yeux en se demandant si c’était du lard ou du cochon…. mais effectivement, il apercevait une cinquantaine de mètre plus loin un nuage de libellule et des abeilles portant des épées et des boucliers….
De nouveau, le groupe se mit en position de combat. Cette fois, Edouard lança un « guide » sur les snipers tandis que les Archontes tentèrent un « destructeur » dès que le nuage fut à portée. Le gabarit de souffle eut des effets ravageurs sur les insectes qui tombèrent presque tous carbonisés.
On était loin de frag et de son univers de combat perpétuel ou des péripéties aériennes des aéronefs de Bearington cette fois. On maitrisait le sujet.
« Ranger Noël au rapport! » Toujours ce sursaut, les rangers apparaissaient comme des boutons sur un allergique.
« Des arbres et des vers géants nous chargent. »

Effectivement, c’était toute la forêt qui maintenant se déplaçait vers eux. Des sortes de serpents colossaux et dentus se faufilaient entre les jambes de gigantesques arbres qui agitaient leurs branches comme des épouvantails.
« Bon sang, mais ça n’arrêtera donc jamais? »
Cette fois, l’Avatar commença les hostilités en répandant le feu sur leurs assaillants, mais les serpents géants ne semblaient pas être effrayés. Les Rangers furent plus efficaces pour le coup, crevant leurs yeux à distance.
La marée d’assaillants fut bientôt déroutée, les arbres se roulant dans la plaine pour éteindre les flammes alors que les serpents se dispersaient, incapable de voir leur ennemi.

« Ranger Poulet au rapport! »
Allons bon. Qu’est-ce qu’on allait annoncer à présent? Des fourmis rouges? Des corbeaux enragés?
« Nous sommes attaqués par des eldars. »
Gel mental.
« Des…. eldars? Où ça?
- Euh… tout autour de nous… »
Effectivement, profitant de l’assaut, des humanoïdes aux oreilles pointues vétus de tenues de camouflage verte végétale les avait entouré. Sans doute une cinquantaine que personne n’avait vu venir, et qui les mettait en joue avec des arcs. Une version médiévale des eldars.
Le ranger carotte s’inclina vers Edouard et lui murmura : « Alors eux, ils sont vraiment très fort, non? »
« JE VAIS VOUS GRILLER AVEC VOS TRUCS EN BOIS! »
L’Avatar avait été excité par le combat, et on ne pouvait plus l’arrêter. Cette fois, il faudrait compter sur ses sauvegardes invulnérables…
Kulepsus balança un trait brulant vers les eldars du passé, mais le jet incandescent fut dispersé à quelques pas de la cible.
Surpris, il recommença deux ou trois fois, mais un bouclier invisible semblait arrêter toutes ses attaques.
« QU’EST-CE QUE….???? »

« ABAISSEZ VOS ARMES, ETRANGERS! » Une voix de femme sépulcrale résonna dans les airs. Une femme, une sorte de prêtresse lévitait à quelques mètres du sol. Une aura lumineuse ceignait sa tête et illuminait sa robe aux teintes chaudes rouges et ocres qui flottait dans un nuage textile autour d’elle…..
L’Avatar lança un projectile en fusion vers elle, mais de nouveau, un cercle apparut devant elle et annula l’attaque. Un cercle… de protection!

« JE SUIS AZMIRA, JE VIENS RENDRE LA JUSTICE et JE VOUS ORDONNE DE PLIER DEVANT MOI, IMMORTELS! »

à suivre….

Laisser un commentaire

 

Les joueurs du dimanche |
pokeblog |
Team 2pac |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Noobs TEAM Call Of Duty...
| GAMEWORLD
| Rare et Roue de Cp