• Citation

    "Si tu ne peux rien leur vendre, alors tue-les" Blaroth, seigneur phénix
  • Bad move…

    “En guise de serpent, vlaitre, vous allez vous retrouver à jouer contre des voitures playmobil. J'ai même le camping car. - Je préfèrerais ça a subir un nouveau camouflage arc en ciel”
  • Sondage

    Les Space Marines sont-ils des couards?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Opération V…. V….. – 1 – Edouard

Posté par Pierre2.0 le 19 mai 2011

Un mois avant le Prologue… 

Edouard avançait parmi la foule des badeaux qui avait envahi la salle de spectacle. Ladesh était un vaisseau-monde idéal pour l’Eldar Connection. Sa pauvreté en faisait un creuset de recrutement intensif pour ceux qui voulaient cheminer dans l’illégalité pour accéder à un nouveau statut social. On pouvait y passer facilement pour des Robins des bois en y distribuant quelques denrées peu chères facilement échangées. Et la surpopulation, phénomène si rare pour un vaisseau-monde eldar qu’il méritait bien d’être référencé, permettait d’organiser des rencontres et des réunions dans la plus totale discrétion, noyé par les masses nécessiteuses.

Chaque représentation des Arlequins donnait lieu à une affluence telle que les places assises ne suffisaient pas : il fallait invoquer des sortilèges mystérieux pour agrandir la salle au delà de l’espace normal, et malgré cela, nombreux étaient les spectateurs debouts. Au premier rand, Edouard aperçut l’Avatar de Kulepsus. Celui-là riait comme un nouveau-né (ce qu’il était littéralement parlant, puisqu’il renaissait à chaque nouvelle intervention) à chaque péripétie clownesque des Arlequins, se reversant sur son banc, au grand dam de ses voisins pourtant équipés de combinaisons ignifugées.
Sur cette scène, il était apparement question d’un guignol qui tabassait à grands coups de batons des space marines peu scrupuleux.

Edouard traversa la salle dans le plus grand anonymat, puis se glissa derrière un rideau écossais jusque dans les coulisses. Le Grand Prophète aimait bien l’ambiance distillée par les saltimbanques de guerre : interprétations granguignolesques et acrobaties hilarantes se succédaient sur scène, mais dans les coulisses, c’était un silence sépulcral. On n’y voyait que des visages agressifs, prêts à mordre, à tuer pour un soupir de trop. Ce n’était pas un silence de méditation. C’était un silence de mise à l’épreuve. Edouard n’avait aucun doute sur le sort de celui qui ne respecterait pas la solennité des lieux, ou de l’instant.

Traversant les coulisses sans même observer un visage, il finit par parvenir à une petite porte en bois. Avoir été convoqué par le Prophète de l’Ombre était un grand honneur pour Edouard. Un notion qui aurait été bien difficile à concevoir pour un autre peuple : comment un grand sage et chef militaire pourrait-il se sentir honoré parce qu’un sous-fifre sous ses ordres appartenant à une troupe itinérante l’aurait convoqué? Edouard, lui, savait. Edouard savait que les Arlequins représentaient un ordre bien à part chez les eldars. Edouard savait que les Arlequins étaient coutumiers du warp et de ses circonvolutions. Edouard savait que derrière la façade masquée se tenait la plus grande gravité pour des individus paradoxaux, asociaux, inapprochables. Edouard savait qu’un Prophète de l’Ombre avait des visions qui dépassaient, par leur nature même, celles que pouvaient avoir les plus grands prophètes d’Ulthwé, y compris son demi-frère Eldrad. Les prophètes voyaient le passé, l’avenir et ses ramifications potentielles dans un monde fini. Le Prophète de l’Ombre, lui, voyait …. autre chose. Au delà du réel même. D’autres réalités. Et Edouard savait qu’un Prophète de l’Ombre convoquait rarement, disons proche de jamais, des non-arlequins. La dernière occasion remontait à 10 000 ans au moins, lors de l’Hérésie d’Horus. Et si Edouard était convoqué, c’est qu’il avait un rôle à tenir dans le destin qui s’annonçait.

Dans un silence cryptique, la petite porte de bois s’ouvrit, et apparurent les tresses dorées sur le fond de masque blanc et noir du Prophète de L’Ombre. Ou plutôt la Prophétesse si l’on en jugeait à l’ampleur protubérances mammaires. Edouard craquait sur les gros seins. Il se retint de penser, car face à un prophète, les pensées pouvaient être facilement démasquée, qu’il aurait bien « mis la main au panier ». Il aurait voulu tater de la mamelle. Il se serait bien vu jouer du rotoplo. Mais la prophétesse était évidemment inaccessible. Quel gâchis!
Un p’tit nom. Edouard s’était toujours demandé si les Prophètes avaient des noms. Ils devaient bien avoir été enfants un moment. On les avait sans doute baptisé, on leur avait servi du « mon canard en sucre » ou « mon titounet ». On devenait Grand Prophète lorsque l’on était repéré comme fouteur de merde à l’école car on pouvait donner les sujets des exams avant même qu’ils tombent. Mais comment était-on repéré Prophète de l’Ombre chez les Arlequins?

Edouard fit mine d’entrer, mais la Prophétesse l’arrêta d’un main prompte et déterminée. On n’entrait pas. Bon….

…. on attendait.
On attendait quelqu’un?
Impossible de lire une quelconque réponse derrière le masque blanc et noir de la Prophètesse.

Edouard ne savait pas pourquoi, mais cette idée avait quelque chose d’humiliant. Ainsi, quelqu’un d’autre était digne de recevoir la prédiction….. Mouais…..
Deux hypothèses venaient à l’esprit de l’eldar. Soit la prédiction n’était au final pas si importante que cela : Blaroth allait d’étrangler de nouveau avec un sandwich au beurre de cacahuète, le Simple Exécuteur allait exécuter l’exarque Faucheur par erreur, bref, quelque chose de banal.
Peu concluant. Peut être au contraire la Prédiction demanderait l’intervention de plus d’un chef. Edouard ne songeait ni à Blaroth, ni à l’Avatar. C’étaient tous les deux des rigolos. L’Autarque, lui, était bien trop jeune pour tenir un rôle important. La Prophétesse avait peut être fait appel à quelqu’un en dehors de l’ElCo. Peut être Eldrad lui-même? Les deux frères réunit par l’Arlequine. Réunit pour sauver tout le peuple eldar d’un danger mortel qu’Eldrad seul ne pourrait contrer.
C’était ça. Un grand honneur. Une grande responsabilité.

Edouard trouvait chaque seconde le silence plus oppressant. Chaque masque baigné par ce silence  ourdissait une menace sourde. Edouard aurait bien posé une question tant il en était qui lui brulaient les lèvres, mais il fallait à tout prix respecter ce silence digne, cette scène figée dans le temps, chaque arlequin attendant dans une immobilité statuaire son moment d’entrer en scène.

Lorsque soudain, c’est un grand fracas qui surgit du rideau des coulisses.
VLAM!
« Ouh, quels gros rideaux dégueux! »
Rictus Graphouille! Le prophète le reconnut tout de suite avec son armure bleu ciel et rose bonbon.
En l’espace d’une seconde, plusieurs pensées traversèrent l’esprit d’Edouard.
D’abord, que faisait-il là? Quelqu’un l’aurait envoyé pour donner un message? Il allait tout foutre en l’air, et surtout se faire tuer sur le champ!
Mais s’il était passé, c’est qu’un arlequin l’avait laissé faire. Etait-il possible qu’il fut le second invité?
Un sous-fifre? Un pilote de serpent homo?

à suivre… 

2 Réponses à “Opération V…. V….. – 1 – Edouard”

  1. Gaius Bolter dit :

    Je suis cloue a mon siege…

  2. Pierre2.0 dit :

    Moquez-vous vlaitre… Moquez-vous…

    Dernière publication sur Hache, Glaive, Armure & Traditions : BLEN ORAGE contre NUMIEL : troisième épisode

Laisser un commentaire

 

Les joueurs du dimanche |
pokeblog |
Team 2pac |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Noobs TEAM Call Of Duty...
| GAMEWORLD
| Rare et Roue de Cp