• Citation

    "Si tu ne peux rien leur vendre, alors tue-les" Blaroth, seigneur phénix
  • Bad move…

    “En guise de serpent, vlaitre, vous allez vous retrouver à jouer contre des voitures playmobil. J'ai même le camping car. - Je préfèrerais ça a subir un nouveau camouflage arc en ciel”
  • Sondage

    Les Space Marines sont-ils des couards?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Dans les coulisses de l’Empire…(5) : les trois réponses

Posté par Pierre2.0 le 30 avril 2011

Pour la partie 4, cliquez ICI.

  »Ne posez pas de question aux eldars, car ils vous donneront trois réponses, toutes vraies, et toutes horribles à connaître. »
Inquisiteur Czevak

Quand Blaroth sentait sa volonté vasciller face à un toast de 400g beurré garni d’une tranche de lard couvert de saindoux, il reprennait le dernier Codex eldar à la page 53, où l’on pouvait lire cette citation classique agrémentant la biographie du Prince Yriel. La demi-heure de rire à gorge déployée qui précédait immanquablement un haut-le-coeur convulsif à force de contractions intercostales repoussait généralement l’ingestion de la proie passive d’une demi-journée – c’était toujours ça de gagné.

Blaroth était là le jour où Czevak avait rencontré Yriel et Edouard, à propos d’une affaire d’investissement dans des poches de rétention d’urine dans des armures défectueuses. L’inquisiteur faisait son cacou comme d’habitude en tapant du poing sur la table, en demandant remboursement après avoir exhibé les armures souillées de Marneus Calgar entre autres et en menaçant d’extinction ses principaux fournisseurs.

Yriel et Edouard lui avaient rivé son clou.

« Je vais vous dire trois choses, Czevak.

Premièrement, vous n’êtes pas la première humanité à nous faire chier, et malheureusement certainement pas la dernière. »

Les humains étaient comme ça. Si l’Empire et ses pauvres 40 000 ans d’existence se prétendait déjà éternel, il faisait tristement écho à ses dizaines de prédecesseurs. Empires galactiques, Fédération Unie des Planètes, Vieille République, Colonies, … Les humains étaient comme de la mauvaise herbe. On la déracinait, mais tous les millions d’années, on voyait des humains réapparaitre avec une nouvelle idée pour faire chier le monde. Invariablement, ils passaient de l’état d’amibe, à celui de poisson, puis de mammifère, de singe et enfin d’humains. Les choses se compliquaient quand ils accédaient à l’âge spatial, ça voulait toujours dire des ennuis pour les autres peuples. Les humains voulaient toujours apporter leurs bonnes idées partout dans l’Univers, amenaient leurs traités, leurs chartes de droit, patati, patata… On était généralement très patient avec eux, mais invariablement, tout ça se terminait toujours en catastrophe. Soit les humains se pouillaient la gueule en eux, soit ils se pourrissaient les gènes avec la pollution, soit ils construisaient eux-mêmes l’arme qui les détruisait (Blaroth se souvenait encore ému de la rencontre avec cette robote blonde il y a 100 000 ans.. comment s’appelait-elle… Coprica, Cupricon, Lubricon?), soit ils faisaient tellement chier que tout le monde finissait par leur taper sur la gueule comme par la présente.
Et les humains de geindre : « Voilà! Nous sommes voués à la guerre éternelle! Nous sommes les seuls remparts face à —- (mettre ici le nom de l’ennemi du jour). Nous ne disparaitrons pas sans combattre. et on résistera jusqu’au bout parce qu’on est courageux, et c’est pas juste, et la société, tout ça tout ca… »
Et la vérité c’est qu’à chaque fois les humains étaient éradiqués et que l’Univers, comme à son habitude, ne se rendait compte de rien, et que tout continuait comme avant.

Le malheur, dans tout ça, c’était que de nombreuses races avaient eu la politesse de s’éteindre en débarassant l’univers de leur présence pour l’éternité. L’humanité non. A croire que leur génome était tenace et qu’il en restait toujours un bout quelque part qui repoussait jusqu’à envahir le jardin….

« Deuxièmement, tout le monde, toutes les races ici vous prennent pour des branlos! Tout le monde vous raconte n’importe quoi et vous croyez tout. »

C’est vrai que les blagues sur les humains étaient les plus populaires quand les « xénos » se rencontraient dans les stations spatiales. On blague sur les humains comme on blague sur le gentil cousin prétentieux qui ne se rend pas compte qu’il est niais. Du genre, « les space marines, y sont tellement cons qu’ils se feraient renverser par un Monolithe en stationnement. » ou encore « les space marines, y sont tellement cons que quand on leur lance une grenade, y vont chercher la  balle pour la rapporter ». Bref, les humains passent pour des gros blaireaux partout dans l’Univers.

La « Bibliothèque Interdite » par exemple. Quelle foutue histoire! Un jour, Czevak portait tellement sur les nerfs d’un Solitaire réputé (420 représentations à guichet fermé de « La Bataille des Planètes » à Bloodway) avec ses « Allez, je suis sûr que vous avez des supers secrets sur le warp », ses « Tu peux bien me dire un p’tit secret, allez, juste un p’tit truc » que le Solitaire au bord de commettre une castration l’avait trimballé dans la grande bibliothèque. Czevak était comme un fou entre les rayonnages de livre. Il commençait à lire un truc et au bout de deux minutes, les yeux exhorbités, il hurlait « C’est pas possible! » et prenait un autre bouquin. Résultat, il est sorti de là en criant qu’un certain Cthulhu allait tous les dévorer et qu’il fallait trouver Gandalf pour les sauver.
La grande bibliothèque, c’était là qu’on rangeait tous les vieux romans pourris qu’on lisait plus depuis longtemps. Il avait suffi de coller un panneau « Bibliothèque Interdite » pour voir tous les inquisiteurs se pointer et demander leur accès privé (on avait vendu un forfait illimité bien cher), et tous de prendre comme parole de l’Empereur ce qui était écrit. On avait dû lancer une collecte sur tous les vaisseaux-monde pour ramener les romans les plus pourris afin d’alimenter le fond littéraire. Résultat : une section spéciale avait été créée dans l’Officio Assassinorum pour buter « Voldemort » dès qu’il pointrait son nez hors du chaos.
« Troisièmement…. vous savez qu’en moyenne, les eldars mâles ont un pénis plus long de 13 cm que celui des hommes? »

Le pauvre Czevak avait pleuré comme un bébé quand Yriel avait montré preuve à l’appui ce qu’il voulait dire. Il avait fallu au moins une demi-heure pour consoler l’inquisiteur, lui dire qu’il avait été un peu enervant mais qu’on voulait pas le vexer…. Bref, tout ça s’était fini, on avait fourni une nouvelle armure pour Marneus Calgar avec 50% de rabais, tout ça pour se rendre compte au final que si la poche d’urine avait fui, c’était parce que le zgeg du maître de chapitre était trop court pour entrer dans l’orifice…

Que voulez-vous, les humains ont toujours été comme ça, bien pénibles, mais un peu touchant quand même…

A suivre…

3 Réponses à “Dans les coulisses de l’Empire…(5) : les trois réponses”

  1. Gaius Bolter dit :

    Revisionnisme ! On maquille la verite ! Les eldars mentent une fois de plus, ces fossiles inutiles de l’espace ! Czevak avait ete vire de l’inquisition bien avant cette affaire pour alcoolisme, il operait alors a son propre compte comme representant de commerce multi-cartes et par du tout au nom de l’Empire. Les deficiences de Calgar, bon, OK, certes, mais c’est un probleme lie au code genetique des ultramarines et n’engage en rien l’espece dans son ensemble. J’ajoute que les Marines ont, eux, une force et une endurance de 4 alors que les eldars n’ont que 3, ce qui les met juste au-dessus des gretchins donc bon, la virilite…

    Et cette affaire de Voldemort, et bien, on ne peut jamais etre trop sur…

  2. metallurg dit :

    Hum, tu est sûr que ton Eldar Connection ne sert pas de couverture à des activités d’Eldars Noirs ?

    Kin :)

    Dernière publication sur Metallurg : Blood-Bowl : les Elfes Noirs

  3. Pierre2.0 dit :

    force et endurance de 4? Oui, mais vous confondez gros muscles et virilité vlaitre.
    Regardez, nous-mêmes sommes des bêtes de virilité, pourtant questions muscles, bof…

    Dernière publication sur Hache, Glaive, Armure & Traditions : BLEN ORAGE contre NUMIEL : troisième épisode

Laisser un commentaire

 

Les joueurs du dimanche |
pokeblog |
Team 2pac |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Noobs TEAM Call Of Duty...
| GAMEWORLD
| Rare et Roue de Cp